Début juin, je me suis rendue au Circuit Paul Ricard au Castellet (dans le Var) pour l’international GT Open. L’occasion de découvrir le circuit (merci les gars pour l’adresse). Une journée ensoleillée mais fraîche (24°C au meilleur de la journée) avec le bruit assourdissant des bolides de courses.

L’International GT Open est composée de trois courses: l’Euroforumula Open, la Seat Leon Europcup et les Radical European Masters. A cette occassion, les GT des constructeurs les plus prestigieux du moment sont présents: Aston MartinAudi R8 LMS ultra, BMW M6 GT3, McLaren 650S GT3, Lamborghini Huracan, Renault RS01 GT3 et Ferrari 488 GT3.

Etant une petite chanceuse, j’ai pu voir les trois courses dans la journée. Le planning est très bien fait: chaque course en son temps !

Il ne faut pas se mentir, lorsqu’on se rend à une course, il y a toujours quelques petits accrochage et accidents. Une voiture a pris feu, le dimanche matin. Puis surtout des accrochages l’après midi. La moindre inattention à plus de 130 km/h, ça ne pardonne pas.

J’ai du prendre connaissance des lieux en arrivant. C’est assez difficile de savoir ou l’on peut se rendre ou ne pas se rendre. Une fois que les lieux sont en tête, ça va mieux. La butte et le virage du pont sont parfait pour prendre des photos. Oui oui, toujours prendre des photos ! J’ai pu tester la réactivité de mon reflex.

Le comble dans l’histoire ? J’ai travaillé 4 mois dans un hôtel situé à 500 mètres du circuit à vol d’oiseau sans jamais m’y rendre. J’étais surtout trop fatiguée pour ne pas faire la sieste entre deux services.

 

IMG_6656

IMG_6659

IMG_6712

IMG_6727

IMG_6735

IMG_6815_1

IMG_6856

IMG_6672

IMG_6690

IMG_6698

IMG_6707

A très vite 😉

 

Publicités